La Gloriette d'Artémis - La passion du cocker-anglais

Identifiez-vous ou enregistrez-vous gratuitement • Mot de passe perdu ?
  •  Recevoir la newsletter du site :
     Accueil     Santé     L'Atrophie Progressive de la Rétine (l'A.P.R.)
Image de l article

L'Atrophie Progressive de la Rétine (l'A.P.R.)

Publié le 05/02/2005 - 12:49
Image : L'Atrophie Progressive de la Rétine (l'A.P.R.)

Conclusions :

imageTrès important pour l'avenir de la race : garder la diversité des lignées !

Dans le cas de l'APR chez le Cocker anglais, il est important de ne pas écarter systématiquement les chiens porteurs de l'élevage. Les buts principaux sont :
- Ne plus produire de sujets atteints.
- Identifier les sujets porteurs.

Les labos de recherche génétique encouragent vivement à continuer à travailler avec tous les chiens (en fonction d'autres critères également), pas seulement les "exempts"... sinon on risque à terme appauvrir le patrimoine génétique de la race, d'augmenter le taux de consanguinité, et de créer d'autres tares.

Les phrases vertes en italique ont été reprises sur le site web d'Antagène.

Comme pour toute maladie génétique chez le chien ou le chat, Antagene invite les éleveurs à ne pas reproduire les animaux porteurs ou atteints de l'anomalie génétique afin de limiter l'incidence de la pathologie héréditaire dans la race.

Il est cependant très important de distinguer plusieurs situations en fonction de la fréquencede la maladie dans une race donnée (voire dans une lignée) :• inférieure à 1% : la maladie est rare• entre 1 et 10% : la maladie est fréquente• supérieure à 10% : la maladie est très fréquente --> L'APR pouvant être considéré comme à plus de 50 % dans le cocker anglais, il est important de bien lire ce qui suit.

Dans tous les cas, il faut éviter de reproduire des animaux porteurs ou atteints d'une maladie génétique. Mais l'élimination de l'anomalie génétique doit toujours se faire progressivement sans augmenter la consanguinité et sans exclure de la reproduction des lignées entières de reproducteurs, au risque sinon de mettre en danger la diversité génétique de la race et de voir émerger d'autres maladies génétiques.

--> Vu l'importance de l'APR chez le Cocker anglais, il serait dangereux de vouloir éradiquer les porteurs sains à court terme... N'élever qu'avec des sujets totalement "exempts" résulte en ce moment d'une utopie...

Un animal porteur ou atteint peut exceptionnellement être conservé pour la reproduction :
• à condition que l'anomalie génétique soit fréquente ou très fréquente dans la race (ou la lignée).
--> Ce qui est le cas du Cocker anglais.
• à condition de le croiser avec un animal sain.
• à condition qu'il présente des qualités intéressantes pour l'amélioration de la race (morphologie, caractère, capacités de travail, etc).
• à condition de surveiller la descendance et de sélectionner absolument les descendants sains.

Une sélection intensive et trop rapide contre une maladie pourrait avoir de graves conséquences se traduisant par :

• la perte de certains caractères améliorateurs pour la race.
• la perte d'une diversité génétique indispensable à l'adaptation à long-terme de toute population animale.
• un risque d'augmenter la consanguinité conduisant inévitablement à l'émergence d'autres maladies génétiques.

Par conséquent, dans les races ou les lignées au sein desquelles une maladie est très fréquente, il est capital de prendre en compte tous les critères dont dispose l'éleveur et de ne pas exclure aveuglement tous les sujets atteints : le remède serait vraiment pire que le mal.

Un exemple à ne pas suivre :

La gangliosidose est une maladie monogénique récessive qui touchait le Chien d'eau portugais aux Etats-Unis. Un test, développé à la fin des années 1980, avait alors permis d'estimer la fréquence de porteurs à 9%. Étant donné la fréquence de cette maladie, il était recommandé de ne pas exclure de la reproduction les chiens porteurs qui présentaient par ailleurs des qualités intéressantes pour la race et à condition de les croiser avec des chiens sains.
Les éleveurs ont tout de même exclu de la reproduction tous les chiens porteurs et ont sélectionné des chiens provenant d'une lignée ne portant pas cette anomalie génétique responsable de la gangliosidose.
Malheureusement, cette nouvelle lignée était porteuse d'une autre maladie génétique, l'atrophie de la rétine. La sélection intensive pour cette nouvelle lignée a rapidement fait augmenter à 35% la fréquence de chiens porteurs d'atrophie de la rétine dans la race. Les éleveurs ont donc remplacé une maladie génétique assez fréquente (gangliosidose, 9%) par une autre maladie génétique très fréquente (atrophie de la rétine, 35%) qui sera beaucoup plus difficile à éradiquer. L'émergence de l'atrophie de la rétine aurait pu être évitée en conservant des chiens porteurs de gangliosidose, à condition de les croiser avec des chiens sains et de surveiller la descendance. La gangliosidose aurait été éradiquée aussi efficacement par le remplacement progressif (en quelques générations) des chiens porteurs par leurs descendants sains ayant conservé les qualités des reproducteurs.

Quelques conclusions :

image- L'APR est la principale maladie héréditaire qui touche le Cocker anglais et affecte grandement sa vie. Même si elle est indolore et n'est pas mortelle, elle rend quand même le chien aveugle, tôt ou tard. Apparemment, on aurait remarqué que plus l'APR est "ancrée" dans une lignée, plus son âge d'apparition est "précoce", ainsi chez certains chiens, la maladie peut déjà apparaître à l'âge de 4 ans. Dans la plupart des cas, la moyenne d'âge d'apparition de la maladie est de 8 ans. Mais un chien âgé de 8 ans peut encore être très énergique et la cécité peut lui gâcher la vie.

- Grâce aux tests de dépistage génétique, toute personne qui fait une portée, du plus petit particulier au plus grand éleveur, a la possibilité de ne plus produire de chien atteint d'APR. La principale préoccupation est d'avoir au moins un des deux parents testés "exempt", cela permet d'assurer qu'aucun chiot ne sera tôt ou tard "atteint".

- Attention, il ne faut surtout pas créer de polémique : Il peut s'avérer facile de jeter la pierre aux éleveurs qui ont été obligés de travailler "à l'aveuglette" avant les tests génétiques. Tout le monde a de l'APR dans ses lignées, surtout dans les unicolores, tous les éleveurs sont "dans le même bateau". Mis à part ceux qui débutent actuellement et ont l'immense privilège de pouvoir commencer en sachant directement "où ils vont".

- Concernant les résultats des tests, il est normal que chacun soit libre de les publier ou non... Il est trop facile de jeter la pierre aux autres... A chacun de travailler en son âme et conscience...

- L'avenir de l'élevage est dans la science et le progrès, d'ailleurs d'autres tests sont à l'étude dans différents labos. Concernant les cockers, les principales maladies étudiées actuellement sont la cataracte, le glaucome, le néphropathie familiale, etc. Le but des éleveurs doit être de continuer dans la conservation de la race et la production de beaux chiens, mais avant tout des chiens sains, bien dans leur corps et dans leur tête...

Remerciements au Docteur Laurent Bouhana (http://www.ophtavet.com) de nous avoir permis d'utiliser certains dessins et photos pour illustrer cet article.



05/02/2005
Article par
Sandrine Chichilianne

Avec la collaboration de
Carol du Domaine d'Haïsha


<<< Page précédente 6/6 
Les tests génétiques
Smiley : alcoolo : Smiley : ane2 : Smiley : anemaboule : Smiley : arf3 : Smiley : arf : Smiley : asga : Smiley : baiser1 : Smiley : bisou : Smiley : blahblah04 : Smiley : cartonrouge2 : Smiley : censure2 : Smiley : cigarre : Smiley : coca : Smiley : coeur2 : Smiley : comprenpo : Smiley : croisedoigt2 : Smiley : drwatson : Smiley : evidemment : Smiley : fouete : Smiley : git : Smiley : hah : Smiley : hello2 : Smiley : hihihi : Smiley : lahonte : Smiley : love4 : Smiley : megasuper : Smiley : nanana : Smiley : non : Smiley : oops : Smiley : pascontent : Smiley : pendu : Smiley : sarcastic : Smiley : smile : Smiley : smiledent : Smiley : trestriste : Smiley : troll : Smiley : whistle : Smiley : wife : Smiley : wink : Smiley : zut :
Pseudonyme :  • Email* :
Site Internet :
*L'email ne sera pas visible sur le site.
Recopier le code de vérification :
VisualiserRafraichir le captcha
Mona
avatar
 
16-09-2013 10:15:20
Osef a écrit
moi je suis bien informé, j'ai une chienne qui vient de devenir aveugle d'un oeil...

deux opé de cataracte 2011/2012 et 2013 un décollement de rétine.....

ne parle pas de porte monnaie, j'ai dépenser 3400 et 2500 plus le prix de la chienne 1300, étant importée ca m'a couter encore plus...acheter du lof.. ben tient.. j'ai 20 ans de cocker derrière moi... la poisse.. enfin non.. un éleveur comme tant d'autres non responsable qui ne pensent qu'a vendre du chiot..

alors reste pépère avec les acquéreurs.. l'amalgame on sait ou ca mène hein... si c'est ptin d'éléveurs faisait leur test avant de faire de la repro on aurait pas ce genre de cas...



il y a en France des éleveurs et des marchands de chiens!!!!

il ne faut pas tout mettre ds le méme sac!

des éleveurs sérieux qui font tester leurs reproducteurs, il y en a; il suffit de chercher un peu

mais si vous avez été chercher votre chienne à l'étranger, vous avez pris des risques, notamment, pas de garanties sérieuses; surtout si vous connaissiez les tares existantes!
ne vous en prenez qu'à vous!

mais vous habitez ou? pour avoir payer de telles sommes pour opération de la cataracte?
un véto avec un tiroir caisse en or!!!!

enfin, s'il y a des gogos pour payer de telles sommes........

Tine
avatar
 
15-09-2013 13:45:08
toutafay mais Léon, quand on sait déjà tout, on n'a plus rien à apprendre..... C'est une cause perdue.
J'ai confiance en Cass à 100% et je préfère l'écouter elle que toutes ces bêtises (et c'est un mot gentil)....

Cassandre
avatar
 
11-09-2013 21:56:11
Il n'y a pas une cataracte mais des cataractes, certaines génétiques, avec un mode de transmission connu ou non, d'autres pas.

Ok elle a une cataracte mais elle a quel âge et laquelle ?

Il n'y a pas de test génétique pour la cataracte. Et on peut très bien avoir des chiens sains cliniquement qui vont donner des chiots malades.

Le LOF avec des tests, ça permet de donner des garanties supplémentaires mais il est absolument impossible de vendre un chiot qui n'aura jamais aucun problème !

Virge
avatar
 
11-09-2013 18:44:37
Avant d'importer une chienne qui t'es revenue chère, l'éleveur t'as dit qu'il testait ses chiens?
si oui!! c'est lui qui faut s'en prendre!!

Osef
Anonyme
 
10-09-2013 18:38:50
moi je suis bien informé, j'ai une chienne qui vient de devenir aveugle d'un oeil...

deux opé de cataracte 2011/2012 et 2013 un décollement de rétine.....

ne parle pas de porte monnaie, j'ai dépenser 3400 et 2500 plus le prix de la chienne 1300, étant importée ca m'a couter encore plus...acheter du lof.. ben tient.. j'ai 20 ans de cocker derrière moi... la poisse.. enfin non.. un éleveur comme tant d'autres non responsable qui ne pensent qu'a vendre du chiot..

alors reste pépère avec les acquéreurs.. l'amalgame on sait ou ca mène hein... si c'est ptin d'éléveurs faisait leur test avant de faire de la repro on aurait pas ce genre de cas...

Virge
avatar
 
11-02-2013 13:56:19
Gen a écrit
San et Cassandre,

Des acquéreurs bien informés arriveront à faire changer la façon que certains éleveurs ont de reproduire.


Il y en a combien des acqureurs bien informé??? quand on leur parle de test! il regarde plutôt leur pore monnaie!!! donc vont voir ailleurs ou les chiens sont ni tester, ni selectionner!!

Cassandre
avatar
 
11-02-2013 07:01:40
Je suis aussi vétérinaire...

Je suis ok sur la suite : on peut tout à fait évacuer l'APR de l'élevage en sélectionnant les chiens sains sur la descendance des porteurs. Mais en pratique, déjà, on ne le fait pas à 2 semaines car les tests ne sont valables que sur les chiens identifiés et on évite de le faire si tôt. Ensuite, l'APR est une goutte d'eau dans l'océan des problèmes à gérer lorsque l'on sélectionne des chiens. Il ne faut pas oublier tous les problèmes pour lesquels il n'existe pas de tests génétiques et l'omerta qui fait qu'on ne crie pas forcément sur tous les toits qu'il existe des pb de dents, de testicules, de caractère ou de hanches dans telle ou telle lignée. Le danger est de vouloir brûler les étapes et de vouloir arriver trop tôt à l'éradication d'une maladie alors que moins de la moitié du cheptel mondial est génétiquement saine. Saine en APR oui mais pour le reste ??

La fréquence de l'APR dans la race n'est pas due à une mauvaise gestion de la reproduction mais surtout au fait que c'est une maladie qui se déclare tardivement donc les porteurs et les atteints ont bien le temps de se reproduire avant qu'on ne découvre leur état. Chrisolin Cambiare of Styvechale, dans les années 1970, aurait produit plus de 900 chiots, on le retrouve à la fois dans les pedigrees d'uni et de pluri et ce chien était à la fois porteur d'APR et de NF. Mais à l'époque impossible de le savoir avant qu'un chien de la descendance ne meure de NF ou ne devienne aveugle.

Gen
Anonyme
 
04-02-2013 14:02:10
San et Cassandre,

L’éleveur doit travailler pour améliorer la race et écarter le maximum possible de tares. Il suffit de contacter un bon veto pour savoir comment y arriver. Bien sur quand on est éleveur et on a des chiens porteurs, apr suite a une mauvaise politique de reproduction on s'excuse dans dans des phrases" je ne vois pas en quoi un chien porteur sain generait un acquéreur, surtout un particulier..."
Un petit conseil, bien sur que coute de l'argent, on peut réduire les porteurs apr sans forcement faire disparaitre la génétique des chiens porteur. Quand on utilise un chien porteur pour reproduire il suffit de faire des test apr et fn aux chiots, on peut le faire a partir de la deuxième semaine de vie, les résultats on les a en trois semaines. On garde a l’élevage le chiot non porteur. Conséquence, un chien avec la même génétique que le chien porteur sans la tare.
Quand la science avance pour améliorer la santé des chiens, l éleveur devrait suivre le même chemin, mais il semble que beaucoup d’éleveurs no sont capables de comprendre tout ça. Des acquéreurs bien informés arriveront à faire changer la façon que certains éleveurs ont de reproduire.

San
avatar
 
12-11-2011 10:48:11
tout a fait d'accord avec les propos de Cass et Léon....
Je trouve dommage que la personne ne se soit pas présentée, et espere de tout coeur qu'elle ne projette pas d'élever, car partir comme ça, c'est vraiment mal parti pour nos cockers.

je ne vois pas en quoi un chien porteur sain generait un acquéreur, surtout un particulier....à moins qu'il projette de s'arrondir les fins de mois en faisant des portées à tout va avec les chiennes du coin, sansréfléchir, ni même "investir" dans des tests.

Si on peut dépister de tels acqéreurs, je suis preneuse du test aussi Smiley : wink :

Cassandre
avatar
 
10-10-2011 11:26:37
Gen a écrit
Bonjour,

l'apr c'est une maladie possible de faire disparaitre aujourd'hui car certains laboratoires font des test de dépistage. Si un chien est porteur il faut tout simplement l'écarter de la reproduction. Malheureusement les éleveurs pratiquent une autre politique, consistant a marier un chier porteur sain avec un autre pas porteur ce que garantie un naissance sans chiot atteints, mais il aura tjs des porteurs que vont continuer la propagation de la maladie.
A tous les possibles acquéreurs de cockers, je les conseille vivement de demander, avant d'acheter, les test de santé des parents des chiots, surtout la FN, apr, et dysplasia des hanches.
Seulement un comportement intelligent des acquéreurs peut faire changer les mauvaises habitudes des éleveurs qui pensent par la plupart, plus a la beauté et l'argent et qu' a la santé ses chiens.

Cordialement,

Gen Fox


Il faudrait voir plus loin que le bout de son nez avant d'affirmer des inepties pareilles, réfléchir à l'échelle de la population et surtout prendre en compte le fait qu'il n'y a pas que 3 maladies dans la race sinon ce serait trop facile !!

N'utiliser que les sains, c'est retirer plus de la moitié des chiens de la reproduction, c'est faire de la consanguinité sur des lignées peut-être porteuses de tares autrement plus handicapantes, avec des caractères douteux et j'en passe.

Quelle est la proportion de chiens LOF qui vont ensuite reproduire ? A peine 1/3 des chiens sont confirmés chaque année et parmi eux, tous ne reproduiront pas. Quelle importance d'avoir un chien non destiné à la reproduction porteur d'APR alors que celui-ci ne sera pas malade ? Ce type de chien qui est la majorité de ce que les éleveurs vendent est un cul de sac épidémiologique. J'apprécie les éleveurs qui n'hésitent pas à utiliser un porteur avec un sain parce qu'il n'y a pas que la beauté, il y a aussi la robustesse, la longévité, la prolificité le caractère maternel des mamans, le caractère tout court, etc. Ce sont des aspects de l'amélioration de la race.

Vue la prévalence de la maladie, non, on ne la fera pas disparaître en un claquement de doigt avec un test génétique. Raisonner de cette façon, c'est criminel !! Pour une tare éradiquée, on en révèle 3 !

Et je continuerai à utiliser des porteurs si c'est judicieux. Si ça ne plaît pas aux futurs acquéreurs, s'ils sont incapables de comprendre ça, tant mieux, je n'ai pas de temps à perdre avec eux, ils ne m'intéressent pas pour mes chiots.

Gen
Anonyme
 
06-10-2011 14:38:44
Bonjour,

l'apr c'est une maladie possible de faire disparaitre aujourd'hui car certains laboratoires font des test de dépistage. Si un chien est porteur il faut tout simplement l'écarter de la reproduction. Malheureusement les éleveurs pratiquent une autre politique, consistant a marier un chier porteur sain avec un autre pas porteur ce que garantie un naissance sans chiot atteints, mais il aura tjs des porteurs que vont continuer la propagation de la maladie.
A tous les possibles acquéreurs de cockers, je les conseille vivement de demander, avant d'acheter, les test de santé des parents des chiots, surtout la FN, apr, et dysplasia des hanches.
Seulement un comportement intelligent des acquéreurs peut faire changer les mauvaises habitudes des éleveurs qui pensent par la plupart, plus a la beauté et l'argent et qu' a la santé ses chiens.

Cordialement,

Gen Fox


L'australien
Anonyme
 
25-01-2008 15:48:44
RE J'ai retrouver le nom du second test que j'ai fait cétait Électrorétinogramme ou ERG.

L'australien
Anonyme
 
25-01-2008 15:44:12
Bonjour,
Voilà lors d'un teste de dépistage des maladies Oculaire sur ma chienne australien de 3,5 ans la veto escvo a trouver que les veines de l'oeil étaient fine elle ma conseiller un retino... je ne sais plus le non :s lors de cette examen elle a trouve un oeil qui serais atteins de cette maladie et l'autre non es ce possible que l'apr de développe que sur un seul oeil??

Viviane_anonyme
Anonyme
 
24-08-2007 13:22:31
site tres informatif, tres bien fait....la passion a l'etat brut.

Elenice
avatar
 
01-10-2006 03:39:26
Smiley : megasuper : Merci beaucoup à toute l'equipe de la Gloriette pour cet article. Smiley : bisou :

Aline vedel
Anonyme
 
20-06-2006 22:57:27
Merci pour cette Article Fort Interréssant.

nous sommes nous aussi touchés par cette maladie.

J'attends avec hate l'analyse ADN pour réduire le risque de transmission